Practical water protection - Big Jump Challenge - Toolbox

Practical water protection

Qu’est-ce qui doit concrètement être fait pour nos rivières, ruisseaux ou lacs ? Quelles actions aident à améliorer la qualité de l’eau ou la diversité des habitats aquatiques ? Et comment pouvons-nous défendre activement cette cause ? 

Info Button

Get informed!

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Pourquoi devons-nous nous mobiliser pour nos rivières, ruisseaux et lacs ?

La plupart de nos plans d’eaux se sont profondément transformés. Les rivières ont été modifiées et leur rives ont été consolidées/fixées. Il existe dorénavant des barrages qui permettent de réguler le niveau de l’eau, des épis qui dirigent le courant et sont censés protéger les berges de l’érosion, et des digues qui maintiennent la rivière lors de crues. Les impacts de l’homme sont également observables sur des petits cours d’eau : les sillons sont artificiellement aménagés pour évacuer l’eau de zones humides. Les ruisseaux s’écoulent dans un lit fixe ou bien dans des tuyaux souterrains. Divers petits étangs et marais sont simplement ensablés. Nos plans d’eaux manquent souvent de buissons et d’arbres, qui devraient cependant pouvoir pousser le long des rives. Ceux-ci sont parfois abattus car ils empêchent les hommes d’atteindre le ruisseau avec leur machine. Les arbres et grandes branches coupés sont enlevés et la rivière peut ainsi être draguée. Aujourd’hui ces changements ne sont plus considérés comme seulement positifs. Grâce à une prise de conscience, ils apparaissent dorénavant comme trop nombreux et entrainent d’importantes dégradations.

Pourquoi ne laissons-nous pas simplement l’eau en paix ?

Si l’on laissait nos eaux en paix, la nature reprendrait alors le dessus et les paysages fluviaux réapparaitraient. Ceci est faisable, et serait formidable. Les transformations apportées par l’homme se font parfois très vite et peuvent s’accompagner de dégâts importants. Par exemple, lorsque des troncs et des branches flottant dans l’eau ne sont pas retirés, ceux-ci seront alors piégés par les ponts lors de crues, ce qui peut se transformer en un grand encombrement et une inondation, ou bien en l’endommagement ou l’effondrement d’un pont. D’autre part, il faut plusieurs années pour que la rivière s’écoule à nouveau librement et cela nécessite l’enlèvement des digues, des murs contre les inondations et des barrages. À certains endroits, des installations de ce type ont été construites mais ne sont plus utilisées. Il serait pourtant particulièrement bénéfique de les détruire. Il existe également d’autres techniques, comme attacher des troncs d’arbres le long de rives là où ils ne gênent pas, qui peuvent aider et accélérer la renaturation des espaces. Il est aujourd’hui important que les hommes redonnent plus de place aux rivières. 

Les experts ne devraient-ils pas prendre part à cela?

Les eaux ne devraient pas être si simplement modifiées. Même si une autorisation est délivrée, des compétences spécialisées et des techniques spécifiques devraient alors être requises afin de réaliser des installations aux impacts minimes. Il y a cependant certaines actions auxquelles nous pouvons tous participer car les professionnels ont besoin d’aide dans la mise en place d’actions pour la protection de l’eau. Vous trouverez ci-dessous des conseils pour concevoir et planifier votre propre action, et découvrir qui aurait besoin de votre aide. 

action buttonTake action! Tool for practical water protection

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Une intervention pour les eaux est toujours une expérience intéressante car nous pouvons en observer les impacts. Cependant une action pour l’eau nécessite de l’organisation. Commencer sans attendre et modifier l’état des eaux n’est ni autorisé et ni efficace, car cela en sera pas forcement positif à court ou long terme. Vous trouverez ici des suggestions pour conduire des actions qui seront utiles pour vos plans d’eau. 

Séance I: Nettoyage

Vous n’avez pas forcément besoin du soutien des experts : portez simplement votre attention sur ce qui n’a rien à faire dans les eaux, c’est-à-dire les déchets. 

Vous trouverez ci-dessous une description sur ce qui doit retenir votre attention, comment vous pouvez conduire un travail de recherche sur les déchets et sur les réactions et idées que l’on peut avoir face à la quantité de déchets qui se trouve dans la nature – on peut alors devenir très créatif ! 

Séance II: Renaturation

La renaturation des cours d’eaux correspond au fait de rendre des masses d’eau artificielles ou fortement modifiées à nouveau sauvages et naturelles. Cela requière des connaissances spécialisées. Mais vous pouvez quand même participer car les experts ont souvent du travail manuel à accomplir, et l’argent dédié à la protection de la nature est souvent limité. L’engagement volontaire de troupes d’interventions est donc en général très bien accueilli !

Cela pourrait se dérouler de la façon suivante :

1) Demandez à une autorité ou à une association de protection de la nature, qui est actif dans la protection des eaux de votre région, s’ils ont besoin d’aide. S’ils ne peuvent pas répondre, demandez alors à l’organisation nationale partenaire du Big Jump Challenge qui pourra certainement vous aider. 

2) Fixez un rendez-vous et renseignez-vous bien avant sur ce que vous devriez apporter et comment vous devriez vous préparer. 

Pour des actions de renaturation, les tâches suivantes peuvent s’avérer nécessaires :

  • Arrachage des plantes étrangères à la région

Les néophytes sont des plantes qui ne font pas parti à la végétation locale. Celles-ci peuvent être nocives pour les berges du ruisseau. Il arrive aussi qu’elles déplacent les espèces indigènes qui sont nécessaires à l’alimentation des insectes, ces derniers n’aimant ou ne tolérant pas les nouvelles arrivantes.

  • Plantation d’arbres et de buissons

Les bandes de protection le long des berges offrent des abris, de la nourriture et des possibilités de nicher. Cependant, de nombreuses berges de ruisseaux sont aujourd’hui dénudées de buissons et d’arbres. Ainsi aucune branche ne tombe dans l’eau et les pelleteuses peuvent atteindre sans difficulté les cours d’eau pour les draguer ou enlever le bois mort. Mais il est aussi possible de créer un mouvement inverse sur une partie des berges. Nous pouvons en effet aider les animaux qui cherchent un abri à ne pas devoir attendre longtemps avant que les buissons et arbres aient suffisamment grandi. Il faut pour cela s’équiper de gants, de chaussures de travail et d’une bonne pelle. 

  • Disposer des pierres et des bois morts

Lorsqu’il y a des obstacles dans l’eau, il se passe rapidement beaucoup de choses : cela provoque des zones de turbulences et des zones plus calmes, dans lesquelles l’eau peut s’écouler plus lentement. Des petits cailloux et du sable restent en suspension et forment de petits bancs de sable. Pour boire, les animaux vont escalader les cailloux et les morceaux de bois émergés ou bien s’assoir dessus. De nombreux animaux utilisent aussi les pierres pour se cacher en dessous. Si vous voulez aider à la construction de tels ouvrages hydrauliques, vous devez vous munir de bottes en caoutchouc et de pantalons imperméables ou de cuissardes.  

  • Pour plus d’inspiration

Regardez l’entretien de l’enseignante et participante du Big Jump Challenge Sabine Pemberneck (en allemand) et vous en apprendrez d’avantage sur ce qu’une classe peut faire pour son ruisseau. Vous recevrez de nombreux conseils pratiques et des encouragements, car en s’engageant on peut réaliser beaucoup !

 
Des participants du Big Jump Challenge du AG Mühlenriede (Collège-Lycée Fallersleben) observent les changements après des actions de renaturation : il y a beaucoup de vies sous les pierres ! Photo : Sabine Pemberneck

 

 

Collaborate!

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Vous avez mené une action particulière pour la nature et pourriez réaliser un guide de planification la décrivant ? Ou bien vous rédigez des instructions par rapport à une action de recyclage (par exemple des notices de construction ou des patrons) ? Et bien offrez-les ! Nous publions les bonnes idées dans la Toolbox pour que les autres équipes puissent également les réaliser. Vous recevrez pour cela des Collaboration Score !

submit buttonSubmit your results!

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Envoyez vos photos et/ou un rapport sur vos actions à l’équipe du Big Jump Challenge afin que vos résultats soient publiés sur le site. Si vous nous prévenez à temps, un représentant d’un journal peut peut-être venir et documenter votre action. Dans ce cas, envoyez-nous absolument l’article ! Au mieux, demandez si celui-ci peut être publié sur internet. 

dive deeper buttonDive deeper into the topic!

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Où s’écoulent nos rivières? Les déchets ne sont pas seulement un problème pour nos rivières et lacs, c’est aussi un problème important pour la mer. Pour en apprendre plus sur ce sujet, regardez le film (récompensé) « Plastique – la malédiction de la mer » (en allemand) sur : https://www.youtube.com/watch?v=8X9q8XkXupw

toolbox buttonTry out more River Action Tools!

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Retourne à la page de présentation de la Toolbox et clique sur un autre thème!

 

 

Continue à consulter notre Toolbox car nous l'actualisons régulièrement avec de nouvelles idées! 

Diese Toolbox Kommentieren