À propos de la journée européenne de la baignade en rivières et lacs et la Directive-Cadre sur l’Eau (DCE) de l’UE

Tous les ans depuis 2005, des baigneurs plongent dans leur rivière et leur lac en Europe lors de la journée européenne de la baignade en rivière et lac, dans le but de lancer un appel pour une meilleure protection de l’eau.

 

Comment a-t-on eu cette idée?

La campagne européenne pour la baignade en rivière et lac a été lancée en 2005 par Roberto Epple (voir l’entretient). Depuis plusieurs années, des environnementalistes et des entrepreneurs sociaux engagés se battent pour que les rivières redeviennent vivantes. Cela est le cas pour la Loire mais aussi pour toutes les autres rivières européennes. Roberto Epple est agacé lorsqu’il observe que trop de nutriments et de polluants mettent en péril l’équilibre des rivières, ou bien lorsque des vannes, des barrages et des remblais détruisent leur cours naturels et empêchent les animaux d’y vivre. Nombreux sont ceux qui ne perçoivent même pas ces changements car ils ne remarquent plus leur rivière. Et la conséquence de cela est que même des améliorations faites dans certaines zones passent inaperçues. Il y a en réalité en Europe des règles très strictes concernant le traitement de l’eau, qui la protège tel un patrimoine commun.

La Directive-Cadre sur l’Eau de l’UE – une protection légale pour l’eau douce?

En 2000, l’UE a établi un cadre communautaire pour la protection et la gestion de l’eau : la Directive-Cadre sur  l’Eau (DCE). D’après la DCE, les Etats membres doivent  identifier et analyser chaque masse d’eau afin d’en améliorer de façon systématique la qualité et le milieu  physique. Un des objectifs est d’obtenir le bon état chimique et écologique des eaux de surface d’ici 2015. La base de référence est l’état naturel de cours d’eau ni modifiés ni pollués : des rivières vivantes et sauvages !

Qu’en-est-il en pratique ? Bien que certains fleuves soient moins pollués et des zones alluviales renaturées, la majorité des problèmes restent sans réponse. Environ la moitié des masses d’eau ne devraient pas atteindre le bon état écologique en 2015.

 

 

Que pouvons-nous faire? Allons se baigner tous ensemble!

Si la réalisation d’objectifs importants nécessite la mise en application de lois qui paraissent cependant vouées à l’échec, alors nous nous devons de trouver de nouvelles idées ! Il est pour cela particulièrement important d’attirer l’attention des gens sur ce problème tout en leur expliquant simplement et avec optimisme ce qu’il se passe. C’est pourquoi Roberto Epple a créé avec son organisation European Rivers Network 2005 la Journée Européenne de la baignade en rivière et lac. Le message est le suivant : Réconcilions-nous avec nos rivières et célébrons-les en y plongeant tous ensemble en même temps! Près de 250.000 personnes ont répondu à cet appel et ont plongé dans 31 rivières et lacs, dans 22 pays européens. Depuis cet événement, une campagne européenne pour la baignade est organisée chaque année en juillet.

En 2015, qui est l’année fixée pour la réalisation de l’objectif de la DCE, toutes les forces doivent être à nouveau mobilisées pour célébrer la journée européenne de la baignade en rivière et lac, et ceci avec le plus grand plongeon jamais réalisé. Le 12 juillet 2015, nous devons créer une « énergie hydraulique » positive et suffisante pour enfin accomplir, avant la date limite, les missions qui ont été jusque-là repoussées.

Grâce au Big Jump Challenge, tu feras partie de ce mouvement !

Avec un groupe de plusieurs centaines de jeunes européens, soyez créatif pour vos rivières, lacs et ruisseaux. Envoyez votre ambassadeur/ambassadrice au European Rivers Parliament à Bruxelles et discutez avec les parlementaires européens de l’avenir des eaux européennes.
Alors inscris-toi et rejoins-nous!
Tu ne souhaites pas participer à la campagne de la jeunesse mais tu voudrais tout le même prendre part à la journée européenne de la baignade en rivière et lac ? Clique ici pour en apprendre d’avantage sur les actions du Big Jump et pour t’inscrire.